ROPO – Research Online, Buy Offline

ropo

ropo

Loin d’être une révolution, la popularisation croissante de ce terme démontre au moins une chose : le cross-canal a franchi une étape supplémentaire vers la maturité. Ainsi, si rendre son enseigne visible sur le web était le défi d’hier, celui d’aujourd’hui est de rendre cohérentes offres online et offline.

Quelles sont les raisons pour lesquelles les consommateurs s’orientent d’eux même vers une logique cross-canal ?

Afin de répondre à cette question, Tribalista s’est interrogé sur les raisons pour lesquels les consommateurs choisissent un canal plutôt qu’un autre. Selon les résultats de son étude, la vente online proposerait en général des prix attractifs et un large choix de produits. La vente en magasin offrirait par contre l’avantage de pouvoir essayer le produit. De plus, la vente en ligne permettrait un temps de réflexion plus grand et offrirait la possibilité de trouver divers conseils et avis auprès des communautés d’utilisateurs et des proches. La volonté des consommateurs de profiter des avantages des deux canaux a donc généré de nouveaux comportements : le web-to-store (rechercher en ligne et acheter en magasin), le store-to-web (essayer en magasin pour acheter en ligne) et le web-in-store (se renseigner via son Smartphone sur un produit en magasin).

Néanmoins, le désir de ces consommateurs se trouve aujourd’hui en bute face à une prise de conscience tardive des enseignes. D’une part, la vente en magasin se voit souvent reprocher d’afficher des prix plus élevés que ceux figurant sur le site internet et d’avoir un discours en décalage ou sans plus-value avec ce site. D’autre part, les sites internet des enseignes n’ont souvent été pensés que dans une logique 100% digitale et ne fournissent que rarement la totalité des informations attendues par une logique cross-canal (magasin le plus proche, disponibilité du produit dans tel magasin, etc.). Là se trouve la problématique des enseignes : fluidifier le parcours du consommateur.

Quels sont les leviers à actionner pour répondre aux attentes actuelles des consommateurs ?

En premier lieu, il semble aujourd’hui indispensable d’harmoniser les prix et les discours online et offline. Deuxièmement la plus-value et la rémunération des magasins et des vendeurs doivent être repensées dans une logique cross-canal (conseils, prestations additionnelles, etc.). Enfin, les données web analytics et en magasin doivent être rapprochées et corrélées.

Dès lors, de nouveaux Business Models apparaissent. Parfaite illustration de modèle 100%, store-to-web, l’enseigne américaine Bonobo, dont les magasins ne sont que des showrooms, mérite d’être citée. A l’inverse, les anciens pures players e-commerce eBay ouvrent de plus en plus de boutiques éphémères. Enfin, les enseignes traditionnelles n’hésitent pas à équiper leurs vendeurs de tablettes et à optimiser leur site pour le web-to-store.

De nombreux écueils subsistent pour les distributeurs. Comment faire adhérer un vendeur à une logique cross-canal lorsqu’il est rémunéré en fonction de son propre chiffre d’affaire ? Sur quels critères segmenter son offre pour maintenir les prix en magasin ?

FacebookShare

Google Universal

google-universal-searchAprès le lancement des campagnes universelles pour la plateforme Google AdWords, c’est au tour de Google Analytics de donner accès publiquement à Universal Analytics bêta. Cette nouvelle version de GA a pour objectif de mieux servir les entreprises en ce qui touche l’analyse de données en modifiant principalement la façon de collecter celles-ci.

COMMENT ACTIVER UN COMPTE UNIVERSAL ANALYTICS

Si vous utilisez déjà Google Analytics pour le suivi des statistiques de votre site web, vous devez créer un nouveau compte pour pouvoir accéder à la version Universal Anlaytics. Il est conseillé de conserver votre compte GA actuel, et d’ajouter une deuxième puce sur votre site pour faire le suivi avec un profil universel.

Lorsque vous créez votre nouveau compte, Google Analytics vous donne les options de la version classique ou encore la version universelle.

LES AVANTAGES DE LA VERSION UNIVERSELLE

La version universelle offre davantage que la version classique car elle supporte une intégration avancée qui permet de : Effectuer un suivi précis sur différents appareils et plates-formes : définir les comportements des visiteurs selon leur appareil et plate-forme utilisés. Vous avez l’opportunité de pousser dans votre compte GA les données d’utilisation des visiteurs utilisant n’importe quel appareil dont vous suivez les statistiques. Synchroniser les données en ligne et hors ligne : effectuer des corrélations entre les différentes efforts marketing sur les résultats obtenus. Si vous effectuez le suivi hors ligne des actions marketing, vous avez la possibilité de synchroniser ces données dans Google Analytics. Définir vos propres variables et statistiques personnalisées : à créer pour segmenter la cueillette de données selon une variable personnalisée non standard. Vous pouvez créer des profils de visiteurs selon lesquels GA pourra recueillir des statistiques. Évaluer les performances de vos applications mobiles : intègre les données de votre application dans votre compte GA pour ensuite en analyser le comportement. Si vous avez une APP mobile et que vous suivez les données via un compte Google Analytics, vous pouvez les intégrer directement dans votre nouveau compte universel.

CONCLUSION

Il faut noter que ce produit est encore en version bêta, et donc en cours de développement. Tout n’est pas nécessairement compatible avec les fonctionnalités Google Analytics classique. C’est donc la raison pour laquelle il est recommandé de suivre en parallèle les données selon le mode de cueillette classique et universel à la fois. Créez des profils identiques et comparez. Tester les nouvelles options disponibles sous Universal Analytics et analysez les résultats ! Si la version Universal Analytics est une nouveauté, le nom du produit ne changera pas et demeurera Google Analytics.

 

FacebookShare

Pivot Viewer for sharepoint

Pivot Viewer for sharepoint est une solution SharePoint qui permet de rendre les items d’une liste dans le controle Pivot Viewer Silverlight. Pour cela il suffit juste de selectionner la liste que vous voulez rendre dans le Silverlight Pivot Viewer. Pivot Viewer est un composant Silverlight, qui utilise toute la puissance de deepzoom, pour afficher des données d’une manière élégante et parlante. Le composant consomme un fichier cxml pour Collection XML, après tout c’est un simple fichier xml, qui est facile à générer.

FacebookShare

Le travail collaboratif avec Sharepoint

sharepoint

Pour quels besoins ?

Le déploiement de Sharepoint sur le serveur d’entreprise doit s’intégrer dans un véritable projet de gestion des ressources de l’entreprise. Ainsi, afin de déterminer les besoins de l’entreprise, il peut s’avérer intéressant de questionner les différents points ci-dessous.

Structurer les ressources numériques

Utiliser un portail tel que Sharepoint permet de structurer les différentes ressources utilisées dans l’entreprise. En thématisant les différentes ressources ou en les classant par type, Sharepoint permet aussi de créer une arborescence. En structurant toutes les ressources de l’entreprise, la plateforme permet aux utilisateurs un accès plus facile aux différents documents.

Ajuster les permissions sur certains documents

En proposant une architecture par espace de travail, Sharepoint permet de gérer les accès de certaines ressources à un nombre limité d’utilisateurs. Ces espaces de travails peuvent correspondre, par exemple, à la même division de services qui existent au sein de l’entreprise. Ainsi, il est tout à fait possible de créer un espace de travail pour le service commercial, un autre pour le service marketing etc.

Aider à la prise de décision

C’est l’un des principaux attraits de Sharepoint, à partir de documents ou de logiciels extérieurs implémentés, il permet de synthétiser les documents et de générer des statistiques. Ces statistiques ont bien sûr pour but d’aider les décideurs à ajuster une politique commerciale et plus globalement de disposer d’indicateurs fiables lors de la prise de décision. On peut par exemple, en implémentant un logiciel CRM compatible, analyser le taux de transformation dans un fichier client ou effectuer des projections à partir des éléments existants.

Partager des informations avec des clients

Dans certains cas, Sharepoint permet aussi de partager certaines données avec les clients ou les prestataires de l’entreprise. En permettant à des clients d’accéder ou de déposer des ressources, Sharepoint augmente la productivité et permet d’accélérer certaines procédures, avec les prestataires par exemple (commandes, cahier des charges etc…)

Permettre à des collaborateurs de travailler à distance

C’est là aussi l’un des points fort de Sharepoint, à l’instar de Google Docs , il permet aux utilisateurs de travailler à distance en ayant accès aux documents de l’entreprise et en ayant la possibilité de déposer et de compléter des documents.
La plateforme devient vraiment intéressante lorsqu’elle est employée dans une entreprise multisites, puisqu’elle permet à chaque utilisateur d’échanger et d’enrichir des documents à l’intérieur de l’entreprise. Sharepoint peut alors permettre des gains de productivité et des économies de voyages, voir de réunions.

Diffuser une information à tous ses collaborateurs

Sharepoint est aussi un excellent moyen d’organisation à plus grande échelle, en créant des véritables passerelles entre les collaborateurs.

FacebookShare

Qu’est-ce que SharePoint ?

« SharePoint » est un raccourci utilisé par certains pour désigner un ou plusieurs produits ou technologies Microsoft SharePoint. Vos collaborateurs peuvent utiliser SharePoint pour configurer des sites collaboratifs afin de partager des informations, gérer entièrement des documents et publier des rapports permettant de prendre des décisions avisées. Les produits et technologies SharePoint incluent les éléments suivants :
SharePoint Foundation    Technologie sous-jacente de tous les sites SharePoint. SharePoint Foundation est disponible gratuitement pour le déploiement en local et était nommée Windows SharePoint Services dans ses versions précédentes. Vous pouvez utiliser SharePoint Foundation pour rapidement créer de nombreux types de sites vous permettant de travailler ensemble sur des pages Web, des documents, des listes, des calendriers et des données.

FacebookShare

Quel Framework PHP?

En programmation informatique, un framework est un kit de composants logiciels structurels, qui sert à créer les fondations ainsi que les grandes lignes de tout ou d’une partie d’un logiciel (architecture). Un framework se distingue d’une simple bibliothèque logicielle principalement par :

  • son caractère générique, faiblement spécialisé, contrairement à certaines bibliothèques ; un framework peut à ce titre être constitué de plusieurs bibliothèques chacune spécialisée dans un domaine. Un framework peut néanmoins être spécialisé, sur un langage particulier, une plateforme spécifique, un domaine particulier (Reporting, mapping, etc.).
  •     le cadre de travail (traduction littérale de framework) qu’il impose de par sa construction même, guidant l’architecture logicielle voire conduisant le développeur à respecter certains patterns ; les bibliothèques le constituant sont alors organisées selon le même paradigme.

Les frameworks sont donc conçus et utilisés pour modeler l’architecture des logiciels applicatifs, des applications web, des middleware et des composants logiciels. Les frameworks sont acquis par les ingénieurs, puis incorporés dans des logiciels applicatifs mis sur le marché, ils sont par conséquent rarement achetés et installés séparément par un utilisateur final.

Les frameworks PHP :

Le langage PHP contient nativement une innombrable quantité de fonctions et de classes sensées faciliter le travail  du développeur.  Malgré tout, force est de constater que de nombreuses tâches répétitives restent à gérer.

L’utilisation d’un framework, ajoute encore d’autres classes et fonctions appelées à prendre  en charge ces tâches récurrentes, communes à de nombreux projets.
Parmi celles-ci, il convient de citer : la gestion des utilisateurs, des bases de données, le système MVC…
Parmi la multitude d’excellents frameworks PHP nous avons choisi de comparer cinq d’entre eux,  adoptant tous la structure MVC (Model-View-Controller ou Modèle-Vue-Contrôleur) :

?          Le Modèle : c’est le comportement de l’application.
?          La Vue : c’est l’interface manipulée par l’utilisateur.
?          Le Contrôleur : c’est le gestionnaire des évènements de mise à jour de la vue et de synchronisation des informations par le modèle.

Ces frameworks sont parmi les plus connus et renommés :

cakePHP
Code Igniter
Jelix
Symfony
Zend

 

FacebookShare

Google Ad Planner ou comment espionner vos concurrents

google ad planner

Google Ad Planner est un service gratuit récemment mis en ligne par Google qui vise à aider les annonceurs en ligne dans la création de plan média.

Les annonceurs peuvent en fonction de multiples critères trouver les sites où placer leurs annonces pour toucher la cible visée.

Une utilisation moins connue de cet outil est de le transformer en une redoutable source d’informations sur les sites concurrents.

Les possibilités d’utilisation de Google Ad Planner comme outil de recherche sont nombreuses. Deux types de recherches sont possibles :

  • Informations sur les sites concurrents
  • Informations sur le « comportement » de certains groupes cibles

Comment  utiliser l’outil ?

La première chose à faire est évidente, vous créer un compte gratuit Google Ad Planner.

L’adresse https://www.google.com/adplanner, si vous avez déjà un compte Google, la procédure se résume à un seul click « Sign in »

Dans l’outil,  choisissez l’onglet « Begin research »

 

Une fois dans cette section sélectionnez « Site Filters » et supprimez « Accepts advertising ».

Cette astuce permet d’effectuer la recherche sur tous les sites et pas seulement sur ceux qui acceptent les annonces (Si le site concurrent que vous visez est un site corporate il y peu de chances qu’il accepte les annonces sur son site)

Comment visualiser le trafic de sites concurrents ?

Il suffit de choisir le pays sur lequel vous voulez effectuer la recherche et taper le nom du site concurrent (site visited) dans la navigation de gauche.

Et voilà le résultat pour lemonde.fr:

Concrètement cela veut dire que:

• Le site lemonde.fr a été visité 2,9M  fois durant les 30 derniers jours (visiteurs uniques).

• Il touche 7,6% de l’audience en France.

• Quant au 17B Page Views, il représente le nombre de pages vues au total par l’audience.

Quels sont les sites liés et les mots clefs associés au site ?

Il est également possible d’avoir des informations concernant les sites fréquemment associés au site actuel.

Prenons l’exemple

Ces informations peuvent être très utiles dans l’identification du processus de recherche d’informations d’un internaute.

Il est par exemple envisageable pour un concurrent d’utiliser ces informations pour renforcer sa visibilité sur certains de ces sites.

Comment obtenir des informations sur les visiteurs d’un site ?

Vous pouvez également obtenir des données sociodémographiques sur les visiteurs :

Il vous suffit de cliquer sur le nom du site web concerné, la disponibilité des données dépend néanmoins de la taille de l’audience (actuellement les données pour la Belgique sont moins complètes que pour la France)

Pas de différence flagrante dans ce cas, si ce n’est 2 points:

• L’audience de Ryanair est un peu plus jeune en moyenne et l’attractivité du site pour une audience des +55 est moins forte que celle de d’Air France.

• Autre différence, plus de revenus élevés fréquentent le site d’Air France

Quels sont les sites majeurs par thématique ?

Dernière application utile dans un contexte de veille concurrentielle : Découvrir les sites qui dans une thématique drainent le plus d’audience.

Très utile lorsque l’on doit cerner un « environnement en ligne » dans un secteur que l’on ne connait pas encore (souvent le cas dans la consultance ;-)

Pour ce faire, il suffit d’utiliser le « category chooser » dans les filtres et d’ajouter la ou les catégorie(s) visée(s).

FacebookShare